Les verts’libéraux

Brian Il y a 1 année Politique

Les verts’libéraux s’inscrivent dans la mouvance de la Fédération des Partis Ecologistes de Suisse. Il en existe des sections dans 19 cantons suisses, dont le canton de Neuchâtel. Nés en 2007 suite à l’éviction de Michel Bäumle et à l’éclatement en 2004 du groupe parlementaire ‘’les Verts suisses », les verts’libéraux connurent diverses fortunes au cours des différentes élections qui ont jalonné sa jeune existence. Ils demeurent cependant l’un des partis les mieux représentés de la Fédération sur l’échiquier politique suisse avec ses trente-deux sièges obtenus lors des élections au sein des Grands-conseils cantonaux.

Les verts’libéraux de Neuchâtel

Créée en 2012 par Raphael Grandjean comme en témoigne le communiqué de presse qui suit: http://www.ne.vertliberaux.ch/dms/kantone/ne/fichiers/Vertliberaux_NE_Comm_fondation_20121029.pdf, la section des verts‘libéraux de Neuchâtel s’inscrit dans l’idéologie des grands partis écologistes, fondant ainsi sa politique sur trois grands axes :

  • Libérer le potentiel du canton de Neuchâtel ;
  • Développer l’autonomie énergétique du canton, et ;
  • Stimuler le renouveau économique du canton.

Ce parti fonde sa vision sur deux axes cardinaux que sont le respect de l’être humain et le respect de l’environnement. Pour le parti, le bonheur est une notion qu’il appartient à tout un chacun de définir selon ses convictions, mais en tâchant de maintenir un équilibre primordial avec la nature dans un cadre qu’il revient à l’État central de définir. Il insiste dans sa vision stratégique sur le fait que l’économie et l’écologie, loin de s’opposer, sont censées être complémentaires, et proposer des solutions idoines visant à offrir à tout un chacun une vie saine et moins coûteuse pour l’État.

L’un des faits marquants qui restera longtemps gravé dans les annales fut le succès éclatant qu’a connu le parti lors des élections de mai 2013 grâce à son jeune et dynamique Président Raphael Grandjean. Mais ce dernier, pourtant promis à un bel avenir politique, décida le 06 mai 2015, contre toute attente, d’abandonner ses mandats politiques pour raison de santé. Il annonça lui-même la nouvelle sur le plateau de la chaîne Canalalpha: http://www.canalalpha.ch/actu/linvite-plateau-raphael-grandjean/. Grandjean restera quand même l’homme sous la présidence duquel le parti écrivit les plus belles pages de son histoire.

Publié par | Brian

Passionné de Nature et de paysages. Je sors tout les WE avec mon sac à dos dans mes Alpes que j'aime tant afin de prendre de magnifiques photos.